Close
J'ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
J'en crée un :
M’enregistrer
ou
Je me connecte avec :
Téléchargez des Mock-ups originaux et de qualité
Forum des créatifs professionnels freelance & salariés

Partir à la retraite

Re: Partir à la retraite

Messagepar GBC » Mer 28 Aoû 2013 15:59

que l'on soit à la MDA ou à l'URSSAF (EI, EURL…), je crois qu'on sera tous mangés à la même sauce, car on rentre dans la case TNS (Travailleur Non Salarié).
Après il y a des petites différences, à la MDA les charges sont très faibles donc forcément tu cotises moins qu'à l'URSSAF, donc tu auras logiquement moins en contre partie.
Il y a quelques années j'avais aussi mis en place un plan de retraite complémentaire, style assurance vie, et le conseiller m'avait fait une simulation…
de mémoire :
Pour pouvoir valider tous les trimestres, il faut avoir un revenu minimum autour de 34K€/an il me semble, et tu auras droit à une magnifique retraite qui tournera à tout péter entre 300 et 600€/mois dans l'espoir que tu ais bien-sure passé ta carrière de façon linéaire…

les assurances ou complémentaires que tu peux prendre en parallèle de la retraite de base rentre dans la loi Madelin, donc avec de gros avantages fiscaux style déductible de ton CA…

donc même si on cotise au régime obligatoire, on aura que des miettes de pain, la seule solution de se constituer une retraite est d'être proprio et de se la constituer en privée à côté.
Comme le fait Yamo, seul moyen de pouvoir couler des jours tranquilles à siroter un pastis et jouer à la pétanque à l'ombre d'un platane :P
Avatar de l’utilisateur
GBC
Rang 9
 
Messages: 1848
Localisation: MONTPELLIER

Messagepar 2m-at-work » Jeu 29 Aoû 2013 14:51

ptain c'est vraiment pas grand chose...je m'en doutais mais à ce point là.
Serieux je donne le mini à l'IRCEC et ça me fait bien chier. C'est deja trop je trouve...pour 81€/mois au final...autant manger des pissenlits par la racine...d'façon à ce "prix" là y aura même pas de quoi ce payer la vinaigrette...

pouvoir couler des jours tranquilles à siroter un pastis et jouer à la pétanque à l'ombre d'un platane

tu me diras dans quel village tu seras...moi ça me plait bien comme programme... ou on jouera à Pétanque2048 sur la Wiiiiiiiiii :D

J'avais commencé à regardé les assu vie...c'est tjs mieux qu'un compte mais c'est pas énorme au final. Filer 10 ou 20K à la banque pour avoir 2k qui tombe au bout de 20 ans (j'exagere...presque). Et la bourse en ces temps, clairement pour en avoir parler avec un pote banquier et de surcroit juste en voyant la conjoncture...c'est comme jouer à la roulette russe...ou alors faut etre super bien informé.

La pierre je crois que ça reste le mieux. Mais comme dis GBC
Pour pouvoir valider tous les trimestres, il faut avoir un revenu minimum autour de 34K€/an il me semble, et tu auras droit à une magnifique retraite qui tournera à tout péter entre 300 et 600€/mois dans l'espoir que tu ais bien-sure passé ta carrière de façon linéaire…

faut déjà bien assurer chaque année...et juste avec ça c'est deja parfois chaud...apres faut réussir à en mettre de côté !

:dead:
Avatar de l’utilisateur
2m-at-work
Rang 8
 
Messages: 775
Localisation: Auxerre

Messagepar kouto » Mer 23 Sep 2015 02:43

je me permets de remonter ce post pour partager mon expérience suite à 2 audits de protection social effectué par 2 courtiers différents récemment.

voila ce que j'en retire (les informations ci-dessous concerne les personnes avec un statut MDA) :

Pour la retraite de base
Si vous êtes artiste auteur, vous êtes rattaché au régime général pour votre retraite de base, l'organisme dedié gérant cela étant la MDA
Tous les revenus pour lesquels vous avez versé des cotisations vieillesse à la Maison des Artistes sont comptabilisés et additionnés, éventuellement, à vos autres revenus de salarié, pour
1/déterminer le nombre de trimestres validés chaque année ;
2/calculer le revenu salarié total perçu au cours de chaque année et déterminer si ce revenu fait partie des 25 meilleurs revenus annuels de votre carrière

Le revenu qui est comptabilisé est celui à partir duquel ont été calculées les cotisations.
Dans tous les cas, la somme de vos salaires et de vos revenus artistiques ne sera prise en compte, pour chaque année, que dans la limite du plafond de la Sécurité sociale en vigueur à ce moment-là.


IMPORTANT : La pension de retraite est calculée en fonction des salaires soumis à cotisations, quel que soit le montant de celles-ci ;
des taux de cotisation réduits n'ont pas d'impact sur le montant de la retraite de base, ni sur le calcul du nombre de trimestres validés


Donc, concernant cette retraite de base, nous sommes bien sur le même calcul que n'importe quel salarié. Nous payons la même cotisation vieillesse (6.85%) qu'eux.
Bien que dans une entreprise, le reste de la cotisation vieillesse est pris en charge par les charges patronales, en tant que MDA, nous n'avons pas à nous acquitter de ce surplus de charges et le fait de ne pas s'en acquitter ne joue pas sur le calcul de la retraite de base comme vu ci-dessus.

"l'arnaque" (si on peut dire cela comme ça..) du régime général est que si votre BNC annuel dépasse la limite du plafond de la Sécurité sociale en vigueur (37 548,00 €), vous aurez beau gagner 2 fois plus, cela ne sera pas pris en compte pour la retraite de base. d'ailleurs on le voit très bien au niveau des charges MDA : au dessus du plafond de 37 548,00 € (2014), certaines cotisations ne sont plus dû à la MDA

Ce que je veux dire par là , c'est qu'il est clair que cette retraite de base n'est pas suffisante, par contre, elle ne sera pas moindre que celle d'un salarié.

Pour voir tout vos BNC annuel et trimestres validés, direction le site de la CNAV : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/accueil
vous aurez accès à vos trimestres validés ainsi qu'a vos salaires/BNC annuel. (d'ailleurs, on voit bien ici qu'on retrouve autant nos salaires de salarié lorsque l'on travaillait en société (pour ceux à qui cela est arrivé auparavant) additionné à nos BNC de la MDA).

Il est compliqué de donner des chiffres personnels car cela dépend de pas mal de paramètres comme:
- le nombre de trimestres validés
- l'age de départ à la retraite
- votre salaire moyen sur 25 ans
- etc..

Je vous donne quand même l'hypothèse que m'ont sorti les 2 courtiers :
dans mon cas, né en 1980, mon départ à la retraite à taux plein s'effectue à 65 ans (donc encore 30 ans à cotiser,minimum...... outch)

cas 01 /
Avec un BNC moyen annuel retenu de 50 000 €, je finirai avec
- une retraite de base de 15 500 €/an, soit 1290 €/mois
- une retraite complémentaire ircec (en clase B, 24 pt/an) de 5889€/an, soit 490€/mois

donc une retraite globale de 1780 €/mois (à cela, vous pouvez déduire, à peu près 6% de charges à payer dessus)

cas 02 /
Avec un BNC moyen annuel retenu de 50 000 €, je finirai avec
- une retraite de base de 15 500 €/an, soit 1290 €/mois
- une retraite complémentaire ircec (en clase spécial, 6 pt/an) de 1472€/an, soit 122€/mois

donc une retraite globale de 1412 €/mois (à cela, vous pouvez déduire, à peu près 6% de charges à payer dessus)

On peut donc bien voir que par rapport à un BNC annuel de 50000 €, on est loin d'avoir le même revenu annuel, et c'est pour cela qu'il faut épargner ailleurs, mais il ne nous reste pas non plus 500€/mois...

Pour la retraite complémentaire
Comme tout le monde le sait, c'est l'IRCEC qui gère cela, et pour savoir ce que vous allez en tirer, ils ont un ptit calculateur sur leur site, à vous de voir sur quelle tranches vous voulez cotiser, en sachant que c'est un système à base de point et par répartition donc pas beaucoup de visu sur l'évolution de cette caisse
http://www.ircec.fr/fr/simulez-votre-retraite-368
et en plus , une réforme se met en place (IRCEC 8%) donc peut-être, nous n'aurons plus choix de notre palier de cotisations.


Alors pourquoi le salarié aurait une "meilleure" retraite globale que quelqu'un à la MDA si on est sous le même régime et sous le même mode de calcul ?? tout simplement parce que ses cotisation de retraite complémentaire obligatoire (AGIRC-ARRCO) lui rapportera plus que l'IRCEC pour nous.

Et c'est pour cela qu'il est indispensable de compenser par plusieurs produits retraite comme :
- assurance-vie
- PERP
- immobilier

J'espère que cela à pu aider certains d'entre vous à comprendre un peu mieux comment la retraite de base fonctionnait pour une personne cotisant à la MDA :)
Motion Designer
site internet : http://www.koutosuiss.com
Avatar de l’utilisateur
kouto
Rang 4
 
Messages: 54
Localisation: Rennes

Messagepar Yamo » Mer 23 Sep 2015 10:21

Merci beaucoup kouto pour cette synthèse très éclairante (du coup, vu que tu as ramené les infos qu'on cherchait, je suis censé te payer un verre). Cela confirme et précise ce que j'ai pu apprendre de mon coté auprès de plusieurs comptables et courtiers en épargne.

J'ajouterais néanmoins une chose qui m'a été dite : Ces calculs sont exacts, mais se basent sur le fonctionnement actuel de notre système général de retraite. Or celui-ci est justement en assez grand difficulté, pour ne pas dire plus. Il y a donc un risque (je ne parle que de risque, tout dépend de comment ça évolue même si pour l'heure je ne vois guère de raison d'être optimiste) pour que d'ici à ce qu'on arrive à la retraite tout ça ait pas mal changé, et qu'on ne touche jamais ce qui nous est annoncé aujourd'hui.
Même s'il ne s'agit donc que d'une hypothèse, je pense qu'il est bon de la garder en tête, et que ça renforce d'autant plus la nécessité absolue d'épargner de son côté, sur un plan privé, des placements immobiliers ou autre, à la hauteur de ses possibilités.

En aparté, je voudrais aussi rajouter une deuxième chose, pour répondre en avance à ceux qui se diront "il est bien gentil mais c'est déjà assez dur de vivre avec nos revenus, on peut pas tous se permettre d'en placer ailleurs" : si vous êtes dans cette situation (très répandue malheureusement) c'est précisément parce que vous ne facturez pas assez, ou pas assez cher à vos clients.
On ne cesse de le dire : le tarif d'un freelance embarque énormément de charges et de facteurs qui justifient totalement son montant. Ces facteurs, qui font pousser à certains de hauts cris (y compris chez les freelances, ce qui est le pire) "quoi ? 400€ par jour ! mais c'est n'importe quoi !", sont une réalité et ne peuvent être simplement oubliés pour vous permettre de brader vos prestations et d'arracher des contrats à n'importe quelle condition.
Quand on parle de seuil de rentabilité, de nécessité de marger, de prix minimums, on parle entre autre de cette obligation de pouvoir épargner pour sa retraite. Une épargne sans laquelle vous vous retrouverez un jour peut-être à la charge de vos enfants.
Pour un salarié, tout ça est (normalement) pris en charge par la retraite complémentaire obligatoire, en partie payée par son employeur. Un freelance doit, comme beaucoup d'autres choses, gérer ça seul, et ça commence par comptabiliser cet aspect dans son tarif.

En d'autres termes voilà une DES raisons pour lesquelles il ne faut jamais se brader, et pourquoi c'est une tactique à courte-vue : Vous pouvez avoir l'impression de faire ce qu'il faut en baissant vos prix autant que nécessaire pour satisfaire n'importe quel client potentiel afin d'assurer le quotidien, mais c'est votre avenir (et peut-être même celui de vos gosses) que vous mettez alors en jeu. Toute cette épargne que vous économisez à vos clients maintenant, vous la paierez plus tard.

C'est de ce constat qu'est venue la volonté de réformer le système de retraite complémentaire obligatoire des auteurs (IRCEC/RAAP) comme l'évoque kouto, afin de la passer à 8% pour tout le monde. Même si comme beaucoup j'ai trouvé que la réforme (telle que prévue initialement) était menée de façon très brusque voire agressive, elle part d'un constat réel (des auteurs qui arrivent à la retraite avec une pension misérable) et tente d'y remédier.
Et quand on voit tous ces auteurs (dans la BD notamment) qui sont montés au créneau complètement paniqués en expliquant qu'ils seront dans l'incapacité totale de payer une telle retraite, on a là l'illustration parfaite de ce que j'explique : toute une frange de professionnels qui sous la pression de leurs clients ont au fil des ans laissé leurs rémunérations chuter à un niveau ridiculement bas à la faveur de cotisations (trop) peu élevées et d'une ignorance savamment entretenue ("je paye mes cotisations, je suis tranquille") et se retrouvent aujourd'hui incapables d'assumer des cotisations normales et essentielles pour leur propre bien.

Bref, tout ça pour dire: ne faites pas la même erreur.
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17733
Localisation: TOULOUSE

Messagepar Ziell » Mer 23 Sep 2015 13:47

Merci kouto pour ton post.

kouto a écrit:"l'arnaque" (si on peut dire cela comme ça..) du régime général est que si votre BNC annuel dépasse la limite du plafond de la Sécurité sociale en vigueur (37 548,00 €), vous aurez beau gagner 2 fois plus, cela ne sera pas pris en compte pour la retraite de base. d'ailleurs on le voit très bien au niveau des charges MDA : au dessus du plafond de 37 548,00 € (2014), certaines cotisations ne sont plus dû à la MDA

Qu'advient-il du surplus alors ? Est-ce que le montant total qu'on peut payer est plafonné, ou bien est-ce que même au-dessus du plafond de 37 548 € de revenus on continue à cotiser proportionnellement, et où est-ce que ça va ? Dans la poche de ceux qui ne gagnent pas assez pour s'assurer un minimum garanti de retraite (si ça existe ? un équivalent du RMI mais pour la retraite ?), ou bien ?
Avatar de l’utilisateur
Ziell
Rang 7
 
Messages: 342

Messagepar Yamo » Mer 23 Sep 2015 14:32

si ça existe ? un équivalent du RMI mais pour la retraite ?


Oui, ça s'appelle le Minimum Vieillesse.
>> http://www.la-retraite-en-clair.fr/cid3 ... agees.html

Est-ce que le montant total qu'on peut payer est plafonné, ou bien est-ce que même au-dessus du plafond de 37 548 € de revenus on continue à cotiser proportionnellement, et où est-ce que ça va ?


Comme l'explique Kouto, il y a une part des cotisations qu'on ne paye que sur la base maximale du plafond de la Sécurité Sociale. C'est précisément ce qu'on appelle l'assurance vieillesse plafonnée.
Voir dans ce tableau récapitulatif des taux >> https://www.mda-securitesociale.org/art ... de-calcul/

En d'autres termes, si tu gagnes plus que 37 548€, il y a une petite partie de la retraite (la déplafonnée, au taux de 1,05% du net+15%) que tu vas continuer à payer proportionnellement à tes revenus, et une grosse partie (la plafonnée, à 6,85% du net+15%) que tu ne payeras pas plus.
Ce qui semble juste puisque notre retraite aussi est plafonnée à la même assiette.

Par contre les autres contributions sociales et professionnelles restent proportionnelles quels que soient tes revenus.
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17733
Localisation: TOULOUSE

Messagepar kouto » Mer 23 Sep 2015 15:13

@ Yamo, avec tout ce que j'a pu apprendre sur ce forum, c'est bien normal de pouvoir partager aussi mes retours d'expériences :D
Bien sur, tout cela se base sur le mode de calcul d'aujourd'hui. Dans 30 ans ,il aura surement évolué, a la baisse..

Concernant le tarif/ jour, je suis tout a fait d'accord, 400€/jour est pour moi une bonne moyenne de prix, et pour cause, voici un exemple concret

je facture 450€/jour, voici ce qui se passe :

- 16.25% part pour les charges MDA
- 8% pour l'IRCEC ( c'est pas encore le cas mais ça risque d'arriver, autant voir ce que cela va donner...)
- 4 % pour une assurance vie (je prévois ma retraite..)
- 4% pour un PERP (je prévois ma retraite..)
- 1.5% pour une prévoyance (je prévois au cas ou je suis malade sur une moyenne/longue durée..car le régime général vous donnera une base mais pas suffisante encore une fois)
- 10% pour les impots ( ce chiffre dépend de la situation de chacun, du BNC, de votre tranche d'imposition)
- 3% pour le comptable
- 2% pour les software
- 4% pour les congés payés

j'ai donc 52.75% de ce que je facture en moins, soit un rendement net de : 237 €
Si je vends 120 jours de production dans l'année, soit 120X450€/jour = 54 000 €, enlevons les 52.75%, il me reste donc 28485 €, soit 2373€/mois
Bien sur, les 120 autres jours de l'année non vendu en production servent à tout ce qui est démarchage, administratif, facturation, formation personnel...et dans ce mode de calcul, je me met à l'abri de pouvoir payer mes vacances et impots.

Refaite le même calcul avec un tarif jour de 350€/jour, vous arriverez à 22155€/année, soit 1846€/mois
Refaite le même calcul avec un tarif jour de 250€/jour, vous arriverez à 15825€/année, soit 1318€/mois

Si vous comptez vivre de façon correct, en pouvant payer vos impôt, vacances, assurance retraite, etc.... vous devez impérativement facturer au moins à 350€/jour, voir 400€/jour.
Comme dit yamo, en facturant plus bas , vous brader vos vacances, votre retraite complémentaire,votre vie future en quelque sorte, et vous risquez de vous retrouver plus tard dans une situation plutôt difficile...

Après , chacun est libre de mettre les pourcentages qu'il souhaite à son niveau, mais on se rend vite compte que le tarif jour est très vite divisé par 1.5, voir par 2. C'est pour cela qu'il faut se tenir à un tarif/jour décent.

@Ziell, concernant le dépassement du plafond de la sécurité sociale, voila comment cela se passe avec un exemple (mes chiffres reste approximatif, c'est plus pour montrer un cas concret) :

Mon BNC annuel est de 30 000 € / regime fiscal spécial BNC
je paierai mes charges à la MDA d' un montant au alentour de 3600€ ( je vous laisse voir le mode de calcul de la MDA, ou bien servez vous de cette calculatrice, elle est bien précise https://freelancer-app.fr/fiches-pratiq ... s-sociales

Dans ce cas , on ne dépasse pas le plafond donc on paie bien l'ensemble des charges dû (CSG, CRDS, CFPC, assurance maladie, assurance vieillesse)

Mon BNC annuel est de 50 000 € / régime fiscal réel
je devrai payer mes charges à la MDA d' un montant aux alentour de 8700€ sauf qu'en dépassant le plafond de la sécu (37 548,00 €) , le surplus du BNC de 12452€ ne sera plus soumis à cotisation pour l'assurance vieillesse (retraite de base), donc je n'aurais pas 16.25% de charges à payer sur mon BNC qui dépasse ce plafond mais 16.25 - 6.85 (assurance vieillesse) = 9.4% + 1.05% (as.vieillesse déplafonnée qu'on continue à payer quand même)

ce qui vous donne un gain de 700/800 € sur vos charges. Donc pour moi, autant ré-investir cet argent dans un PERP ou une Ass.vie pour combler le plafond de la retraite de base
Motion Designer
site internet : http://www.koutosuiss.com
Avatar de l’utilisateur
kouto
Rang 4
 
Messages: 54
Localisation: Rennes

Messagepar littlegrande » Ven 12 Mai 2017 10:51

Bonjour,

Je me permets de faire remonter ce sujet car j'ai beau chercher partout je ne trouve pas la réponse.
Je suis à la MDA depuis le 1er janvier 2007 et j'ai précompté pendant 1an et demi.

Mais j'ai reçu mon relevé de carrière et jusqu'à mi 2008 je n'ai aucun trimestre validé au statut MDA (j'avais pourtant eu un BNC supérieur au minimum requis). Par miracle j'ai eu un jour la MDA au téléphone qui m'a renvoyé un relevé de carrière... qui dit la même chose.

Alors voilà ma question : lorsqu'on est assujetti et non affilié à la MDA, cotise t-on pour sa retraite générale (je ne parle pas de l'IRCEC)?
Je ne comprends pas pourquoi ce ne serait pas le cas dans la mesure où le précompte est une avance des vraies charges.

Si quelqu'un a une réponse ce serait génial!
Merci
littlegrande
Nouveau
 
Messages: 3

Messagepar doodoo777 » Sam 13 Mai 2017 20:17

hello,
c 'est normal, il y a un décalage d'un an pour les cotisations.. la 1ere année d'exercice la MDA est décalée sur l'année d'après, donc 2008 pour ton cas mais quand tu arrêtes l'activité, tu auras à cotiser sur N-1.
Avatar de l’utilisateur
doodoo777
Rang 6
 
Messages: 183
Localisation: paris

Messagepar littlegrande » Lun 15 Mai 2017 09:52

Merci Doodoo pour ta réponse.
Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, excuse-moi... Au final, j'ai donc une année de moins de cotisations (la première) car elle n'est pas comptabilisée, c'est bien ça?
littlegrande
Nouveau
 
Messages: 3

  • ARTICLES EN RELATION
100 cartes de visite dorure à chaud gratuites
Imprimez vos cartes de visite gratuitement
Gratuit 100 cartes de visite quadri recto dorure recto seul Exa-Bigfoot-Dorure-a-chaud
Je crée mon compte
Calcul « salaire » freelance
Nouveau simulateur à destination des indépendants
KobOne-calcul-salaire-freelance
Estimez au plus juste votre seuil de rentabilité et taux journalier moyen.
Faire une simulation