Close
J'ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
J'en crée un :
M’enregistrer
ou
Je me connecte avec :
35 € de remise + 20% offerts chez Exaprint : imprimez vos flyers, cartes de visite, brochures, kakémonos
Forum des créatifs professionnels freelance & salariés

La fin d'une graphiste freelance

La fin d'une graphiste freelance

Messagepar Graphicflo » Ven 20 Nov 2015 19:47

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bonsoir.

Un sujet qui change un petit peu de d'habitude (même si il a déjà du être bien abordé!) puisque cela ne concerne pas la création de statut indépendant, mais son arrêt.

En effet, la plupart savent que je n'ai pas vraiment choisi ce statut, et que je m'en suis dépatouillée avec depuis. Hors travail dissimulé, je n'ai eu que 2 missions, dont une assez conséquente, mais qui a eu lieu après 9 mois de chiffre d'affaire 0€.

Récemment j'ai voulu payé la C.F.E, en ayant bien lu tout ce qui avait été dit au sujet du virement sepa/b2b et j'avais vérifié avec ma banque que tout allait bien. Ils m'ont dit "Mais ouais c'est cool, t'inquiète" ( c'est un banque djeunz sur internet... -_- ) Sauf que je reçois un courrier "amiable" de l'Urssaf qui me dit gentiment que je n'ai pas réglé ma cotisation (suite à ma déclaration) et que du coup j'ai des pénalités. Sympa. Donc je vérifie, et vois que le virement C.F.E n'a pas non plus été pris en compte alors que j'avais demandé effet immédiat.

........... DOOOONC. Je vais aller gentiment voir l'Urssaf (vu qu'ils ont un numéro surtaxé), en leur disant que c'est pas de ma faute, vu que moi j'ai bien fait ma déclaration, rentré mon RIB, et informé ma banque.

Mais je pense profiter de ce périple pour également leur demander de clore mon activité.
J'en ai discuté avec mon conseiller virtuel Pôle Emploi (il est tellement virtuel que je n'ai eu mon premier contact avec lui au bout de 4 mois!) qui n'a pas tellement d'avis sur la question, mais qui m'a informé que comme j'étais en A-E, je n'avais pas le droit de bénéficier de formation pourvues par Pôle Emploi ou le Conseil général (ou régional, l'un ou l'autre...) ... Ni même d'un simple bilan de compétence!
Du coup, je me demande si il ne serait pas vraiment plus intéressant vu l'état actuel de ma situation, d'arrêter tout simplement...

Mon procès aura lieu le 9 Décembre, et en cas de victoire, j'aurais effectivement des attestations Pôle Emploi et tout ça... Mais je ne me fais pas d'illusion,je me doute qu'il y aura appel vu les têtes de co** que c'est... :(

J'ai bien entendu tenté de démarcher, j'ai construit un nouveau site et un nouveau book consacré entièrement au rough (ce dans quoi je considérais me prétendre "spécialisée"). Mais ça s'est aussi soldé par un échec. J'ai postulé aussi en tant que graphiste"généraliste" aussi, en interim, CDD, CDI, et freelance. Mais rien. Ou retour infructueux ou négatif.
Total, aujourd'hui, je distribue des annuaires payée au SMIC 12h/semaine alors que j'en travaille 20. :?:

Tout ça pour dire, même si j'aime ce métier, que j'espère toujours en vivre, je n'ai pas l'impression que j'y arriverais en étant freelance.

J'attends vos avis de sages éclairés, merci beaucoup! :)
Avatar de l’utilisateur
Graphicflo
Rang 5
 
Messages: 159
Localisation: Toulouse

Messagepar Kins » Ven 20 Nov 2015 21:50

:oops: Je suis réellement désolé pour toi.
Je vis plus ou moins la même chose en fait.
Mais comme de toute façon je n'ai rien à perdre j'ai décidé de continuer. Je travaille tous les jours et même le week end... pour des clopinettes et le plus souvent être pris pour un idiot.
Je n'ai même pas le smic et je sens totalement usé et désillusionné.
Mais en même temps, je ne vois pas quoi faire d'autre.

Je suis de tout coeur avec toi et te souhaite le meilleur pour après. Bonne chance. :)
Kaiserinside | Webdesigner, Infographiste, DA Freelance
Avatar de l’utilisateur
Kins
Rang 7
 
Messages: 486
Localisation: Wachenheim

Messagepar cmouchet » Sam 21 Nov 2015 14:00

Bonjour à tous,

Je vais y aller aussi de ma contribution. Tout d'abord, sache que je suis désolé pour toi.
J'ai démarré mon activité de Freelance il y a presque 5 ans. Cela a été dur de trouver des clients. Et ça l'est toujours actuellement. Je tourne en moyenne avec 5 / 6 clients annuel. Evidemment, trop peu pour en vivre, mais j'ai la chance d'être aussi infographiste employé en CDI, c'est cette activité là qui me prend le plus de mon temps (35h semaine), mais c'est aussi celle qui me passionne le moins. Je travaille pour une société, donc les projets sont toujours les mêmes, redondants... Même si le temps qu'il me reste pour m'occuper mon A-E est faible, même si je travaille les soirs et week-end au "détriment" de ma vie de couple ou de mon temps libre pour mes loisirs, je dois dire que je ne regrette pas de ne pas avoir clôturé mon A-E comme j'avais prévu de le faire plusieurs fois, car c'est grâce à mon activité de freelance que je m'éclate le plus dans mes projets, ou je suis libre de faire ce que je veux et ce qu'il me plait, même si les clients ne sont pas nombreux.

Je comprends ta frustration, je comprends ta déception, et je n'ai pas de solutions miracles à te donner. Cela m'attriste de voir que beaucoup d'entre nous n'ont pas le choix d'arrêter leur activité qui leur tient tant à coeur, à cause d'organismes incompétents et surtout à cause d'une administration lourde et désorganisée qui nous empêche d'exercer correctement !

D'autres ont réussi à s'en sortir et vivre pleinement de leur freelance, je pense que ces personnes ont démarré leur activité au bon moment. A l'heure actuelle il est difficile de développer une activité pérenne quand on est tout seul, et surtout dans notre domaine d'activité ou la concurrence est rude.

Ne lâche rien, montre que tu es forte, entoure-toi des bonnes personnes. Bon courage !
cmouchet
Rang 5
 
Messages: 133
Localisation: Les Noes près Troyes

Messagepar mersenir » Sam 21 Nov 2015 16:21

Bonjour Graphicflo,

Pour ma part, en te lisant, je me suis faite une réflexion : j'ai l'impression que, tant que ton histoire n'est pas réglée avec ton ancien employeur, il est peut-être difficile pour toi de t'engager dans une activité freelance - ou même salariée ?

J'ai observé que certains salariés, ayant quittés leur ancienne boite en litige, commençaient à aller mieux une fois que leur affaire était terminée (quelque soit le verdict pour eux, une fois que c'était fini, c'est comme si leur vie reprenait soudain).

Voilà, je suis vraiment désolée pour toi, et te souhaite bon courage pour la suite :)
mersenir
Rang 2
 
Messages: 19

Messagepar Graphicflo » Sam 21 Nov 2015 17:54

Salut!

Déjà merci de vos messages! :)

Kins > Oui, dans un topic que tu avais créé, j'avais remarqué qu'on avait une situation comparable... Je suis donc bien désolée pour toi aussi...
Le problème, c'est que même pour des clopinettes, j'ai rien non plus... Il faut dire que j'ai refusé certaines choses qui ne me paraissaient pas correctes non plus... Pourtant, parfois lors de demande de devis et du classique 'oh mais c'est trop cher" j'ai fait des efforts sur le prix... Mais même comme ça, on est allé voir ailleurs.
Je n'ai d'ailleurs plus le courage de faire des choses comme des sujets fictifs ou un nouveau site, etc parce que j'ai vraiment l'impression de travailler dans le vent...

Cmouchet >Merci de ton expérience. Effectivement, je vois que c'est dur de débuter en tant que freelance, mais comme je n'ai pas non plus préparer le terrain avant de me lancer, j'ai l'impression que je n'ai jamais vraiment commencé...
Je comprends ton choix d'avoir ton activité freelance à côté pour pouvoir faire des trucs un peu funs. Et à la limite, j'envie un peu ta situation puisque tu as quand même un job salarié. Qui n'est peut-être pas foufou niveau créativité, mais qui te permets quand même d'exercer TON métier (et pas de distribuer des annuaires, lol).
A propos des organismes incompétents, je suis totalement d'accord, puisque cela fait plus d'un an maintenant que je vis sur mes économies (et à 24 ans, on en a pas non plus forcément beaucoup) sans aucune aide de la part de l'Etat. Alors que j'ai travaillé, j'ai fait des études, j'essaye de m'en sortir, et je n'ai pas l'impression d'être une assistée qui attend que l'argent tombe du ciel... (J'ai pensé à me faire passer pour enceinte pour avoir des allocs, mais je suis un peu trop honnête pour ça).

Mersenir> Effectivement, tu as plutôt raison sur ce fait. Lors de mon éviction de mon ancienne boîte, j'ai vraiment voulu tout arrêter. Pendant plusieurs mois, je n'ai pas souhaité retrouver un emploi dans le graphisme, et ne voulait plus jamais avoir affaire à une boite de comm'. Mais le fait est que c'est ce pour quoi je suis faite, et ce pour quoi je suis qualifiée... Donc après une période de rejet total, j'ai quand même voulu persévérer... (Sans grand succès) Je ne sais pas si je suis encore dans une période de "pause" à cause de cette affaire, mais le fait est que si le procès se poursuit encore pendant 2 ans, je ne peux pas attendre que ma vie "reprenne", comme tu dis, puisque je suis faite de chair et de sang, et un peu de cerveau, et que du coup j'ai besoin de manger, de m'habiller, de sortir parfois... :/

Encore merci, j'espère avoir d'autres retours. Car je continue ma réflexion...
Je me pose également la question, si j'arrête ce statut A-E, et qu'un jour, je sens que je peux me remettre au travail freelance, j'envisagerais plutôt la MDA, est-ce possible, après avoir arrêter une activité A-E? Mais ce coup ci, je m'y prendrai mieux, et sur la base de ma seule volonté et pas de celle de quelqu'un d'autre.
Les jeunes sont totalement laissés à l'abandon, et cela ne m'étonne pas que certains se disent que ce n'est pas la peine de faire des efforts (à l'école par exemple) puisque de toute façon, ils seront au chômage avec les Bac+5...
Avatar de l’utilisateur
Graphicflo
Rang 5
 
Messages: 159
Localisation: Toulouse

Messagepar alyzarin » Sam 21 Nov 2015 22:29

Tu sais, clore ton activité en AE, c'est pas si grave et ça ne met pas un terme pour toujours à ta carrière dans ce métier.
Si il faut tu pourras ré-ouvrir une autre activité quand le moment sera venu. ça ne t'empêchera pas de t'inscrire à la MDA.
J'ai suivit ton histoire. Décembre c'est plus très loin. Je suis impatiente d'avoir le verdict. Tu avais l'air d'avoir un peu perdu espoir de ce côté. Je croise les doigts pour que tu te trompes.
alyzarin
Rang 7
 
Messages: 505

Messagepar Graphicflo » Dim 22 Nov 2015 19:24

Graphiste-paris> C'est gentil, j'ai fait ce qu'il fallait pour du référencement "de base", et du coup quand on cherche "graphiste colomiers" je suis plutôt bien référencée, après "graphiste toulouse" c'est un peu plus chaud sur 633 000 résultats... Mais grâce à des sites où je suis visible (comme behance, hopwork, viadeo, etc.), on me trouve parfois en tant que "graphiste toulouse" et on me demande des devis... Malheureusement, là où ça coince, c'est plutôt à cet endroit là... On n'accepte pas mes prix.
Enfin sinon mon site: www.florencesimonne.fr
Et pour le coup de main, merci c'est très gentil! Mais j'avoue que je préférerais qu'il soit pour un emploi plutôt que pour optimiser mon site! lol ;)

alyzarin > C'est vrai ce que tu dis, et ça relativise. Mais c'est un peu symbolique, quoi.
Mais c'est peut être pour le mieux, puisque ce statut actuel n'a pas été créé dans de bonnes conditions, le clore me permettra peut-être de tourner la page, et d'en écrire une autre plus tard avec un nouveau statut.
Sinon, je suis touchée de voir que tu as suivie mes mésaventures, et que tu croises les doigts pour moi! :) Effectivement, ce n'est plus très loin, et même si ça va être un moment très difficile à passer, j'ai aussi hâte de savoir quel sera le dénouement. C'est vrai que je ne savais plus trop quoi penser de mes chances de succès, mon avocate avait l'air un peu plus confiante à mon dernier rdv avec elle, mais c'est difficile de savoir à l'avance ce genre de chose... Ce qui me décourage surtout dans cette affaire, c'est qu'ils fassent appel, et que la procédure dure encore 2 ans... :/
Mais ce qui est sûr c'est que je tiendrai informé le forum sur le verdict!

Merci encore à tous ceux qui ont répondu! :)
Avatar de l’utilisateur
Graphicflo
Rang 5
 
Messages: 159
Localisation: Toulouse

Messagepar STPo » Lun 23 Nov 2015 11:57

Quelques billes sur ma propre expérience, qui fera peut-être écho à ce que tu es en train de traverser.

J'ai commencé le freelance très maladroitement à la sortie des études en 2004, et je me suis acharné dans cette voie jusqu'à fin 2006 où j'ai fini par prendre un job en CDI. Ces deux premières années d'exercice ont été totalement catastrophiques en tous points, mon CA annuel oscillait entre 1000 et 2000 € et je vivais du RMI (le RSA de l'époque). Je ne pouvais matériellement plus continuer dans cette voie et c'est pour ça que j'ai pris un CDI (au bout de deux ans quand-même, j'ai la tête dure).

À ce moment-là s'est posée comme pour toi la question de la fermeture (ou non) de mon activité. J'ai décidé de ne pas le faire parce que je savais qu'au fond je voulais être freelance et je me disais que le timing n'était peut-être pas le bon (j'avais raison, rétrospectivement). Le statut MDA ne coûtant pas grand chose à garder, j'ai pu le conserver de façon indolore en parallèle à mon taf "de jour". Un peu comme cmouchet, j'ai continué à faire un peu de free en plus de mon salariat, et comme lui c'était sur ces projets-là que je m'éclatais le plus. En revanche j'ai mis à profit mon CDI pour me faire un réseau et prendre du skill, ce qui fait que lorsque j'ai rebasculé en 100% freelance en 2011 j'étais armé pour que ça marche enfin (et ça a marché).

Tout ça pour dire que quand ça ne décolle pas (au bout de deux, trois ans), ça ne sert à rien de s'acharner, c'est forcément qu'il y a quelque chose de viscéralement foireux qu'on n'arrive pas à voir. Il faut changer de paradigme, prendre du recul et avoir le courage de se remettre en cause. Dans mon cas c'était très clair : je n'avais pas d'expérience, je n'avais pas de réseau et je ne savais pas vendre mon boulot.

Cinq années de CDI m'ont appris tout ça. C'est le meilleur conseil que je puisse donner à un freelance débutant : ne commencez pas par le freelance, vous n'êtes pas prêts. Je sais que les places en CDI sont chères, mais c'est à mon sens la meilleure école donc ça peut valoir le coup de se battre pour les obtenir.

Pour finir, il y a également des personnes qui ne sont tout simplement pas faites pour être freelances (et ce n'est pas grave). Tout le monde aime la liberté, mais demandez-vous honnêtement si vous êtes capables de vous taper de la paperasse, du stress, des périodes de vaches maigres, si vous savez et aimez vous vendre, négocier, donner envie de bosser avec vous, si vous avez avez un bon contact humain, si vous avez confiance en votre expertise et si vous arrivez à en envoyer une image positive et rassurante. Si ce n'est pas le cas, reconsidérez peut-être vos envies d'indépendance parce que vous allez vous manger pas mal de murs.
Freelance web à Paris • STPo.frFermentationsSur Twitter
Avatar de l’utilisateur
STPo
Rang 8
 
Messages: 944

Messagepar Graphicflo » Lun 23 Nov 2015 19:49

Merci STPo pour ton expérience super intéressante aussi!
Mais je constate que tu avais droit au RMI (ex RSA), et que tu as finalement trouvé un CDI! Ce qui est loin d'être le cas pour moi pour l'instant. Mais je ne suis pas la seule.
Je comprends que le taf en agence en tant que salarié peut être redondant et pas toujours très créatif, mais au moins c'est un job pour lequel tu es qualifié et pour lequel tu as fait tes études. Je t'avoue que distributrice d'annuaire (et je vais sûrement décrocher un poste de démarchage téléphonique) c'était pas mon but de carrière, même si je le fais aussi consciencieusement que n'importe quel métier.
si vous savez et aimez vous vendre, négocier, donner envie de bosser avec vous, si vous avez avez un bon contact humain, si vous avez confiance en votre expertise et si vous arrivez à en envoyer une image positive et rassurante

J'ai peur qu'effectivement la réponse soit non... Notamment pour le côté commercial de la chose. Malgré tout, ma vraie mission freelance de cet été a été ultra agréable, avec un excellent contact avec le client, qui n'a pas ergoté un seul centime... (c'était pourtant une petit assoc')
C'est pour ça que c'est difficile de se remettre en question sur certains points: on peut penser être ultra nul dans un domaine, et pourtant très bien se débrouiller le moment venu. Et vice versa, bien sûr.

Voilà, je pense que le sujet est clos (même si des retours d'expérience comme il y en a eu seront toujours les bienvenus!) puisque je suis allée à l'Urssaf pour régulariser le paiement, (avec demande à titre gracieux de déduction des pénalités) et que j'ai clôturé mon activité.
Je garde dans la tête toutes vos réponses, et si je sens le moment opportun, je me relancerais peut-être dans le freelance.
Merci en tout cas! :)
Avatar de l’utilisateur
Graphicflo
Rang 5
 
Messages: 159
Localisation: Toulouse

Messagepar Auglia » Lun 23 Nov 2015 22:41

Moi je me permettrais juste de dire que finalement t'es passée d'une situation très délicate à une situation moins délicate. Bref t'as avancé ! Donc y'a du bon aussi. Je te souhaite une situation plus facile à gérer et peut être que ça te permettra de faire du graphisme avec plus de légéreté.

J'ai pas compris ta remarque sur le RSA par contre ? t'y as pas droit ?

J'ai également suivi tes aventures avec ton ancienne boîte. Par curiosité d'abord, parce qu'ici chaque histoire est bonne à connaître étant donné qu'on peut y trouver des points communs, des angles différents donc également du préventif en échangeant. On y gagne tous !
Alors merci à toi :D
Avatar de l’utilisateur
Auglia
Rang 5
 
Messages: 99
Localisation: Wissous

250 cartes de visite gaufrées gratuites
OFFRE DE NOTRE PARTENAIRE EXAPRINT
Gratuit 250 cartes de visite gaufrées pelliculage mat, recto seul Exa-Bigfoot-Gauffrage_250_GRATUIT
Je crée mon compte
Combien vendre la création d’un flyer
Outils et Services freelances
KobOne-calculflyer
Utilisez notre calculette pour estimer au plus juste combien vendre votre création de flyer
Faire une simulation