Close
J'ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
J'en crée un :
M’enregistrer
ou
Je me connecte avec :
Téléchargez des Mock-ups originaux et de qualité
Forum des créatifs professionnels freelance & salariés

Augmenter ses charges pour diminuer son résultat imposable, oui mais pourquoi ?

Augmenter ses charges pour diminuer son résultat imposable, oui mais pourquoi ?

Messagepar Ziell » Mar 2 Déc 2014 18:52

J'avais commencé à écrire ce post en réponse à un message de Yamo me fait enfin penser à formuler une question qui me titille depuis un moment.

On dit toujours que c'est bien d'avoir des charges pour baisser son CA et être moins imposable.
Sauf que, pour prendre un exemple —grossier et inexact mais passons—, en déclaration contrôlée : si je fais 60 000 € de CA et 5 000 € de charges (soit 8%), je serai quand même plus content à la fin de l'année qu'en ayant fait 30 000 € de CA et 10 000 € de charges (soit 33%).
Même si dans le premier cas je vais devoir payer plus de 10 000 € d'impôts, et dans le second cas 567 €, j'aurai quand même gagné presque 25 000 € nets d'impôts de plus dans le premier cas que dans le second.

Dites-moi si je me trompe, mais finalement j'ai l'impression que la seule chose que m'indique la différence en cours d'année entre mon CA et mes charges, c'est le « profit » net de mon heure de travail. Pour prendre un exemple grossier où j'aurais en moyenne 20% de charges constantes sur une année (c'est-à-dire que pour chaque 5 € que j'encaisse je continue d'en dépenser 1 pour mon activité, tout au long de l'année) :
  • Dès lors que j'atteins les 31 957 € de CA, mon résultat imposable (31957-20%) franchissant la barre fatidique des 26 631 €*, tout mon résultat imposable à venir sera imposé à raison de 30%* jusqu'au pallier suivant. C'est-à-dire qu'à partir de maintenant, sur 10 € d'encaissés, 2 partiront dans mes charges, et 3 dans mes impôts <=> je gagne 5 € pour 10 d'encaissés.
  • Dès lors que j'atteins les 85 676 € de CA, mon résultat imposable (85676-20%) franchissant la barre fatale des 71 397 €*, tout mon résultat imposable à venir sera imposé à raison de 41%* jusqu'au pallier suivant. C'est-à-dire qu'à partir de maintenant, sur 10 € d'encaissés, 2 partiront dans mes charges, et 4,10 dans mes impôts <=> je gagne 3,90 € pour 10 d'encaissés (gasp).
* Chiffres pris sur les barèmes 2015 pour 2014

Pourquoi je raconte ça, tout simplement parce que fut un temps, avant de vraiment comprendre le principe des impôts par tranches, je me disais « il faut que je reste sous telle tranche d'imposition parce qu'après je vais douiller, tous mes revenus vont être imposés à 30% au lieu de 14 », sauf que pas du tout.
Si je dépasse juste de 100 € le seuil d'imposition à 41%, seule la partie imposable de ces revenus sera imposées à 41%, et le reste de mes revenus sera imposés à 30, 14 et 5,5%, selon les tranches.

Donc finalement aujourd'hui, tout ce que je me dis, c'est qu'au fil de l'année à mesure que j'encaisse, chaque Euro devient plus difficilement gagné qu'en début d'année. Lorsque je franchis le pallier des 30%, je commence à me dire que quand même, c'était plus motivant en début d'année, et quand j'approche du pallier des 41%, je commence à me dire « à quoi bon ».

À partir de là, quand je vois que je tourne autour de 15 ou 17% de CA, et que mon comptable me dit que ce serait bien d'être à 20-25%, j'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre : pourquoi me forcerais-je à dépenser pour des choses dont je n'ai pas besoin ? Ok, sur cet argent que j'économiserai je serai imposé alors que si je l'avais dépensé j'aurais payé un peu moins d'impôts, mais au final j'en ressors quand même avec un peu plus de trésorerie une fois les impôts passés.

Je serais ravi d'avoir l'avis d'un vieux routard sur cette question car autant je comprends qu'un entrepreneur se doit d'investir, autant j'ai déjà tout ce qu'il me faut et pas de raison de dépenser plus juste pour payer moins d'impôts.
Je paie des sommes astronomiques aux impôts aujourd'hui et c'est très bien. J'aimerais bien en payer moins parce que quand même ça douille, maintenant je ne vais pas faire la chasses aux charges déductibles juste pour baisser mes revenus imposables si derrière je ne gagne pas plus en net d'impôts.
Avatar de l’utilisateur
Ziell
Rang 7
 
Messages: 351

Messagepar Yamo » Mar 2 Déc 2014 20:41

Tu as tout à fait raison.

Il n'est pas du tout question de se "forcer" à acheter des trucs dont on n'a pas besoin juste pour payer moins d'impôts, car au final on aura perdu de l'argent inutilement, ce qui est stupide. Certaines personnes qui parlent de défiscalisation à tout va oublient parfois ce principe simple (ce sont parfois les mêmes qui parlent d'être imposés 45% de ce qu'il gagnent parce qu'ils n'ont justement pas compris le principe des tranches que tu évoques. On en voit même à la télé, de ces gens).

Dans l'exemple qui t'a fait réagir, je ne poussais pas quelqu'un à passer de 17% à 25% de charges pour le fun, je disais juste que 8%, ce n'est pas assez.
Je le disais par rapport à ce que je sais du métier : 8% d'argent récolté réinvesti dans son activité de créatif, ça me semble très léger pour déjà payer toutes ses charges et cotisations sociales, puis ensuite se payer du matériel et des licences à jour, un endroit pour travailler, Internet et l'électricité pour son ordinateur, un téléphone pour appeler les clients et des transports pour aller les voir*, des livres pour se cultiver, des cours en ligne pour se former, une mutuelle, une assurance, éventuellement un comptable, une AGA etc...

À vrai dire, je ne comprends même pas comment ça peut être possible. D'ailleurs ça l'est peut-être pas : la personne à qui je répondait ne faisait pas 8%, c'est ce qu'elle pensait qu'elle ferait en réel. À mon avis elle se trompe.

Quoi qu'il ensoit si je vois une personne qui ne fait que 8% de frais (ou même 12%) je me dis de deux choses l'une :
- Soit elle n'a pas pris conscience de tout ce qui pourrait et devrait rentrer dans le cadre des frais professionnels, et paye donc beaucoup trop d'impôts par rapport à son bénéfice réel;
- Soit elle gagne pas mal d'argent, ce qui lui permet de faire des économies d'échelle et de dégager beaucoup de bénef, mais dans ce cas elle devrait travailler au développement de sa boîte via un peu plus d'investissement et/ou penser à épargner pour son avenir tant qu'elle est sur le haut de la vague.

Car en effet le revers d'une activité indépendante c'est sa précarité, même si elle est choisie. Et cotiser pour des plans défiscalisés (retraite ou assurance-vie type loi Madelin, par exemple), faire des investissement intelligents (financer avec le loyer de sa boîte des bureaux qu'on achète en SCI par exemple) ou s'offrir une meilleure mutuelle quand on le peut me semblent des choix judicieux, qui non seulement font payer moins d'impôts sur le coup mais permettent de se construire un meilleur avenir ensuite.

Le manque de prise en compte de l'avenir en fait, c'est le problème de pas mal de créatifs free que je croise. Ceux-là pourraient peut-être faire plus de frais utilement, si seulement ils y réfléchissaient plus...

Ce n'est évidemment pas un objectif absolu. Si on fait 90% de frais, on n'a plus rien pour vivre, et ça sert à rien de bosser, on est d'accord. Mais c'est pas l'idée, sauf chez ceux qui en parlent sans rien comprendre.

Je pense que le truc de base à comprendre dans cette histoire, c'est que votre boîte a des tas de façons de vous rendre service autres que simplement vous reverser du bénéfice, des façons qui coûtent moins cher si c'est votre boîte qui s'y met. Quand on saisit ça, on peut commencer à faire des placements ou des investissements intelligents, qui justifient totalement de faire plus de frais, qui prennent alors la qualité d'investissements.
À partir de là, "payer moins d'impôts" n'est pas une finalité, juste un facteur, voire un bonus.

En résumé, la question à se poser n'est donc pas tant "pourquoi faire des frais ?" mais "quand et comment investir le mieux possible ?".

J'espère avoir répondu à ta question.


*: Au sujet du local, de l'EDF, du téléphone et autre trucs du genre, pour ceux qui ne comprennent pas je rappelle qu'il existe tout ce qu'on appelle des frais mixtes, c'est à dire à la fois perso et pro, et qui se calculent selon la méthode du prorata. Exemple: Si vous logez dans un 60m² et que vous en utilisez 6m² pour votre espace bureau, vous pourrez déduire 10% de votre loyer au titre des frais pros.
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17880
Localisation: TOULOUSE

Messagepar kob » Mar 2 Déc 2014 21:13

Yamo a écrit:Je pense que le truc de base à comprendre dans cette histoire, c'est que votre boîte a des tas de façons de vous rendre service autres que simplement vous reverser du bénéfice, des façons qui coûtent moins cher si c'est votre boîte qui s'y met. Quand on saisit ça, on peut commencer à faire des placements ou des investissements intelligents, qui justifient totalement de faire plus de frais, qui prennent alors la qualité d'investissements.
À partir de là, "payer moins d'impôts" n'est pas une finalité, juste un facteur, voire un bonus.


Après 6 ans à mon compte c'est exactement comme cela que j'ai interprété l'expression "faire des frais".
"Augmenter ses charges" ne doit en aucun cas être synonyme de "siphonner sa trésorerie".
Selon moi cela veux dire qu'à surtout qu'a tout moment de l'année il faut juste analyser au mieux les opportunités d'achat/investissement.
Je trouve que le mieux, le graal, est limite d'arriver à investir chaque année un peu de son CA dans des actions/fournitures qui sont susceptibles de vous rapporter du CA l'année suivante ou a plus long terme encore. De cette manière en cas de coup dur une année, vous "bénéficierez" de vos actions cumulées lors des précédentes années. En gros vous lissez vos bénéfices sur la durée.
Après ça c'est très personnel comme point de vue.
Avatar de l’utilisateur
kob
Administrateur du site
 
Messages: 1641
Localisation: Lyon

Messagepar GraphikoPhil » Mar 2 Déc 2014 22:15

Salut et merci pour ce post qui rappelle bien le fonctionnement par tranches.

Ici, tu parles de charges à payer mais c'est la même chose pour le barème des impôts. D'ailleurs, j'avais vu passer récemment cette vidéo qui expliquait bien ce système pour le calcul de l'impôt.
Avatar de l’utilisateur
GraphikoPhil
Rang 7
 
Messages: 431
Localisation: Toulouse

Messagepar Ziell » Jeu 11 Déc 2014 11:45

Merci d’avoir répondu si vite et navré pour mon propre délai de réponse.

@yamo : Je ne m’insurgeais bien sûr pas contre ton post, il m’a juste fait me demander si PonyCrea allait parvenir à aller jusqu’à doubler ses charges, ce qui m’a rappelé mon comptable qui m’avait préconisé de tenter d'arriver à 25% (j'étais à 20), alors qu’à ma connaissance rien de ce que je pourrais acheter n’augmenterait ma productivité.

Par contre je n’avais pas encore envisagé mes dépenses type assurance-vie comme une retraite. Je sais que mon assurance-santé est sous le coup de la loi Madelin donc elle passe en charges, mais c’est une maigre somme.

Concernant l’investissement pour le développement de ma boîte : en 3 ans d’activité le développement de ma boîte ne s’est traduit que par l’augmentation de mes devis. Je ne travaille pas plus, je n’ai jamais prospecté, je me vends juste mieux (probablement parce que j’ai progressé —encore heureux—, et c’est pas fini inchallah). Donc à part l’étape suivante qui est de fonder une structure (en commençant probablement par un tandem), je n’ai pas de plans de développement vu que tout roule déjà comme sur des roulettes, avec un CA doublé deux années de suite (pour arriver aujourd’hui à un résultat que je souhaiterais maintenir, car je ne me vois pas travailler davantage et que j’estime que mon tarif jour est déjà suffisant).

@kob : qu’entends-tu par « actions/fournitures » ?
Avatar de l’utilisateur
Ziell
Rang 7
 
Messages: 351

Messagepar kob » Jeu 11 Déc 2014 12:18

Ziell a écrit:@kob : qu’entends-tu par « actions/fournitures » ?


Si par exemple tu as prévu de faire de la prospection par mail l'année suivante, acheter des crédits d'envoi en avance, anticiper l'achat de cartouche d'encre, bref plein de petites choses qui mises bout a bout permettent de lisser.
Avatar de l’utilisateur
kob
Administrateur du site
 
Messages: 1641
Localisation: Lyon

Messagepar philouseb » Mar 16 Déc 2014 15:13

Je fonctionne comme cela depuis que je suis en déclaration controléé, j'arrive à un peu plus de 25% de charge.
J'ai entre autre beaucoup d'avance en fourniture (papier, encre, crayon...), mais aussi des immobilisations, achat de matos que je renouvelle environ tout les 2 ans.
Avatar de l’utilisateur
philouseb
Rang 7
 
Messages: 517
Localisation: Boulogne Billancourt

Messagepar Naty64 » Ven 2 Juin 2017 19:45

Bonjour, je n'y comprend plus rien: j'ai appelé les impots pour savoir si je devais déclarer mon chiffre d'affaire ou mon bénéfice net, c'est à dire en allevant les frais généraux et les charges sociales et la réponse a été que je devais déclarer mon CA brut car il y avait par la suite des abattements.
Je présise que je suis affiliée à la MDA et que je remplis la case 2042C aux impots. Bonne soirée et à Bientôt
Naty64
Nouveau
 
Messages: 3

Messagepar Ziell » Ven 2 Juin 2017 19:53

Naty64 a écrit:Bonjour, je n'y comprend plus rien: j'ai appelé les impots pour savoir si je devais déclarer mon chiffre d'affaire ou mon bénéfice net, c'est à dire en allevant les frais généraux et les charges sociales et la réponse a été que je devais déclarer mon CA brut car il y avait par la suite des abattements.
Je présise que je suis affiliée à la MDA et que je remplis la case 2042C aux impots. Bonne soirée et à Bientôt


Bonjour,

La réponse est impôt est pourtant très claire : vous remplissez votre déclaration 2042C en indiquant uniquement votre CA dans la case 5HQ, point barre.
Vous ne devez rien y retrancher puisqu'étant au régime micro, vos dépenses ne sont pas déductibles de votre activité, tout ce qui intéresse l'administration c'est la somme de toutes les factures que vous aurez encaissées sur l'année, c'est-à-dire votre CA (un montant HT puisque logiquement vous ne facturez pas la TVA).

Un généreux abattement forfaitaire de 34% sera appliqué sur le CA que vous déclarerez, et c'est ça votre bénéfice (= revenu imposable sur l'année). Mais vous n'avez pas à vous préoccuper des questions de charges et de déductibilité tant que vous resterez au régime simplifié, c'est-à-dire tant que votre CA ne dépassera pas 33 100 € deux années de suite ou 34 900 € sur une année.
Avatar de l’utilisateur
Ziell
Rang 7
 
Messages: 351

Messagepar Yamo » Ven 2 Juin 2017 19:57

Naty64 > Tu es manifestement au régime fiscal de la micro-entreprise, qui fonctionne comme l'explique Ziell juste au-dessus, et les informations qu'on t'a données sont donc parfaitement normales et exactes. Ce qui est embêtant en fait, c'est que tu sembles découvrir ton régime fiscal et son fonctionnement maintenant, alors que c'est normalement un choix qu'on fait consciemment au moment de déclarer son activité. Je te recommande donc de te mattre à jour sur cet aspect-là de ton activité dès que tu le pourras.
Le livre pour les graphistes > www.profession-graphiste-independant.com
Le livre pour tous les créas > www.creatif-freelance.com
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17880
Localisation: TOULOUSE

Service d'impression et expédition en 24h
Testez le service Exarush avec le code kobOne18 *
★★★★ Passez votre commande avant 10H, vous la recevez le lendemain par transport express Exa-Bigfoot-Exarush
Je commande
Combien vendre la création d’un flyer
Outils et Services freelances
KobOne-calculflyer
Utilisez notre calculette pour estimer au plus juste combien vendre votre création de flyer
Faire une simulation