Close
J'ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
J'en crée un :
M’enregistrer
ou
Je me connecte avec :
Réduction Exaprint : 58 € offerts, code « KobOne »
Forum des créatifs professionnels freelance & salariés

Reconversion professionnelle - Formation Web-Designer AFPA

Forum spécifique aux problématiques de design d'interface et web design.
Vous avez un projet de design de site web? Vous cherchez un webdesigner? Déposez gratuitement une offre d'emploi ou demande de devis dans notre rubrique "Jobs".

Reconversion professionnelle - Formation Web-Designer AFPA

Messagepar Anton<bron » Lun 29 Fév 2016 16:34

Bien le bonjour à vous!

En pleine reconversion professionnelle (je ne sais pas si on peut vraiment parler de reconversion étant donné que je n'ai jamais travaillé), je souhaite me diriger vers les métiers du multimédia. Dans l'idéal, je voudrais apprendre les techniques du cinéma d'animation pour exercer un jour dans ce domaine, mais je me doute très bien qu'il faut être, non pas doué, mais très doué, pour percer dans cette branche et je compte me former au métiers du web pour m'assurer un revenu "alimentaire" en attendant d'avoir le "niveau".

Première chose, pensez vous que ce soit.. "cohérent"?

Seconde chose : j'ai plus ou moins accès à une formation permettant d'obtenir le titre professionnel de Web Designer en étudiant 8 mois dans un centre AFPA, et je compte aussi candidater à l'admission dans trois DUT "métiers du multimédia et de l'internet".

Est ce que quelqu'un à un avis à donner sur la formation proposée par l'AFPA? j'ai vu un quelques travaux "d'anciens élèves" de cette formation, provenant de différents centres, et ça m'a fait un peu peur : si je peux me permettre de juger, la fluidité et l'ergonomie sont tout juste acceptable,la partie graphique étouffante ou bancale... est ce que je dois m’inquiéter ou est ce que je dois me fier à ce que me disait mon prof d'art plastique du lycée "l'important n'est pas l'école ou tu vas, mais ce que tu en fait"?

Si j'ai la chance d'avoir le choix, à votre avis, je devrais plutôt privilégier le DUT ou la formation AFPA?

En vous remerciant du temps que vous m'avez accordez, chers lecteurs, et en vous souhaitant une bonne journée.
Anton<bron
Nouveau
 
Messages: 3

Messagepar Yamo » Lun 29 Fév 2016 17:12

Bonjour,

"une formation permettant d'obtenir le titre professionnel de Web Designer en étudiant 8 mois dans un centre AFPA"

Désolé d'avoir à te le dire, mais une formation de 8 mois qui ferait de toi un professionnel, même de loin, c'est une triste blague.
Les sujets traitant de reconversion sont étonnamment (ou pas) fréquents ces dernières semaines. Aussi, je t'invite à aller en lire quelques uns.

J'explique notamment ici à quoi il faut s'attendre dans la vraie vie >> le-bar-sujets-divers-des-creatifs-f111/marche-du-travail-t47081.html

Et tu trouveras ici un témoignage intéressant de quelqu'un qui en est passé par là >> post379145.html
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17582
Localisation: TOULOUSE

Messagepar yosh » Lun 29 Fév 2016 17:31

je voudrais apprendre les techniques du cinéma d'animation pour exercer un jour dans ce domaine, mais je me doute très bien qu'il faut être, non pas doué, mais très doué, pour percer dans cette branche


C'est pas tant le don qu'énormément de travail.

je compte me former au métiers du web pour m'assurer un revenu "alimentaire" en attendant d'avoir le "niveau".


Le problème c'est que les "métiers du web" c'est pas une voie de garage, ça requiert autant de talent et de travail que le cinéma d'animation, mais dans un autre domaine.

Pour être franc, n'espère pas gagner ta vie avec un métier après 8 mois de formation en AFPA et n'ayant jamais travaillé de ta vie avant. Quel que soit le métier.
Avatar de l’utilisateur
yosh
Rang 11
 
Messages: 5521
Localisation: PARIS

Messagepar Anton<bron » Lun 29 Fév 2016 17:49

Voila, j'avais besoin de le relire, encore une fois, ailleurs.

J'ai bien entendu vos réponses, et je tiens juste à préciser, pour ma défense, que je ne considère pas les "métiers du web" comme une voie de garage.. Je comprend que mon utilisation du terme "alimentaire" vous ai induis en erreur, mais c'est tout ce que j'ai trouvé pour signifier que ça me passionnerait un peu moins que le dessin animé. Pour rester modeste et mettre à bas l'orgueil, je suis passionné, et je comptais être "bon", que ce soit en web ou en animation. C'est, je pense, pôle emploi et l'afpa, qui considèrent le web (et plein d'autres branches, cela dit) comme une "solution facile" à proposer à la première personne qui gribouille sur sa carte de demandeur d'emploi. Mais c'est un autre débat!


En gros, plus que dans d'autres domaines, la concurrence est rude, et le niveau demandé pour l'emploi ne s'acquiert pas en 8 mois, même en se donnant à fond du fond?
On m'aurait menti?
Anton<bron
Nouveau
 
Messages: 3

Messagepar Yamo » Lun 29 Fév 2016 18:07

Je ne pense pas qu'on puisse être plus clair qu'on ne l'a déjà été.
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17582
Localisation: TOULOUSE

Messagepar Weena » Lun 29 Fév 2016 18:25

Salut,

au-delà du pari très risqué de te former en 8 mois seulement pour devenir un professionnel du web et en ayant un niveau correct, du moins, assez pour être embauché à un salaire décent, comment comptes-tu augmenter ton niveau dans le cinéma d'animation en étant webdesigner ?

Parce que c'est quand même deux métiers qui n'ont rien à voir.. tu comptes donc te lancer dans un domaine qui t'es totalement inconnu, t'améliorer et te perfectionner pour y être embaucher, tout en te formant dans un autre qui est tout à fait différent ?

Cela me semble assez tendu pour être tout à fait honnête ...
Avatar de l’utilisateur
Weena
Rang 6
 
Messages: 264
Localisation: PARIS

Messagepar Anton<bron » Mar 1 Mar 2016 11:41

Bonjour,

Hier, j'étais obnubilé par mon besoin d'entendre que "c'était pas ce que je cherchais", j'y ai réfléchi un petit peu cette nuit, et je voudrais si c'est possible reposer ma question différemment :

J'ai déjà une bonne culture artistique et un certain "sens des ambiances", ou encore une certaine "sensibilité visuelle", j'ai été admis et j'ai suivi une année d'école de beaux arts, que j'ai abandonné parce que tout ça manquait de concret, disons. Dans l'idée, je fourmille d'idée, et j'ai compris, au travers de stages, deux ou trois trucs primordiaux de composition, comme le travail en "colonnes" par exemple. J'ai dévoré un guide de 300 pages en deux jours pour comprendre comment fonctionnait InDesign, à peu près, et je me suis carrément amusé. Théoriquement, je vois tout à fait ce que je voudrais importer du papier au web, par exemple. Ce qu'il me manque, ce sont les outils et le savoir faire dans leur utilisation.
Est ce qu'en huit mois, à votre avis, on peut apprendre assez de code et de techniques pour bien DEBUTER en webdesign?

Pas d'avis sur le DUT? C'est en deux ans, cette fois :D

@Weena : Très bonne question. Je comptais pratiquer en autodidacte jusqu'à avoir assez d’expérience et de budget pour rentrer à la Poudrière ( entre 1000 et 1500€ l'année si mes souvenirs sont bons), à côté de Valence. Il n'y à pas de limite d'age, dans l'idée, ça pourrait me prendre 5, 10 ans, je m'en moque, je suis patient.

Oui le pari est risqué. Mais je suis prêts à mettre de côté provisoirement ou définitivement le cinéma d'animation s'il le faut.
Merci pour ta réponse et ta franchise!

Merci pour vos réponses à tous!
Bien cordialement.
Anton<bron
Nouveau
 
Messages: 3

Messagepar GoulvenBARON » Mar 1 Mar 2016 14:16

Bonsoir à tous.
Je suis formateur maintenant depuis pas mal de temps (2012) sur les logiciels graphiques et le Webdesign auprès de plusieurs organismes (CCI, CNAM, Université, organismes de formations privés). Je vois donc arriver la plus part des profils sur ces métiers, et je fais au mieux, comme mes collègues, pour former les gens.
Je peux aujourd'hui avec le recul savoir quand les formations que je donne sont utiles, et quels sont les profils qui transformeront ça en parcours professionnel. Il sont de 4 types :
- Le ou la jeune diplômé(e) sur les "rails". En général, entre 20 et 25 ans, un cursus Lycée ou BTS arts graphiques, arts appliqués, donc un minimum de culture graphique et de bagage technique, et souvent une pratique autodidacte à coté, du genre à avoir fait le site et la com du club de sport ou autre.
- Le profil qui a déjà une licence dans un secteur dev, marketing, commercial, et qui veut s'ouvrir des possibilités sur le marché de l'emploi, en ajoutant un profil com visuelle. En général des gens déjà embauchables mais qui veulent "mieux".
- Le profil en reconversion : en général 10, 15 ou 20 ans dans la com visuel mais print, ou dans le rédactionnel, des relations presse, bref le "vieux monde de la com", qui se retrouvent sans taff et veulent raccrocher les wagons.
- Le profil "je faisais complètement autre chose", commercial, technicien, ancien prof, qui est sans emploi depuis 3 à 5 ans, et qui est venu là suite à des suggestions Pole Emploi.

Soyons clair : les deux premiers sont les candidats qui auront le plus de chances de trouver du taff derrière.
- Les premiers bénéficient de la niak, l'envie, la capacité d'apprentissage, et aussi des prétentions salariales minimes.
- Les seconds en général ont une connaissance effective du secteur pro, et savent qu'ils peuvent travailler mieux, voire gagner plus, en ayant plus de compétences, même si ce n'est pas pour être directement en charge des réalisations : chez l'annonceur, on a pas forcément besoin de graphistes, webdesigner ou dev, mais de gens capables de piloter un projet web en connaissant les tenants et aboutissants.
- Les anciens profils Print : bah ça va pas être facile. je suis bien placé pour savoir que nos capacités d'apprentissage ne sont pas les mêmes à 20 ans qu'à 40. Certes, apprendre à utiliser photoshop, illustrator, en général ils savent déjà, par contre se faire une culture web quand on a encore peur de payer en ligne, quand on a jamais touché du css, quand on reste nostalgique des tableaux et des découpes de tranche dans photoshop (je suis nostalgique), ça se passe dans la douleur.
- les profils "je suis venu parce qu'on m'a dit que c'était cool et qu'il y avait de la lumière", et qui ne s'intéressent même pas de prés ou de loin à la com graphique et au web, ben ... souvent ils décrochent en cours de formation, ou s'accrochent mais n'en feront rien.

Le point de vue de l'employeur :

Comme évoqué plus haut, en général les formations se passent en alternance. ça veut donc dire qu'il va falloir trouver une boite pour se faire embaucher, certes à des conditions avantageuses, mais pour quand même fournir derrière, et l'alternance est souvent utilisée (en tout cas dans ma riante province) comme phase de test avant embauche. Là encore, l'employeur va préférer les deux premiers profils au deux derniers. Et il aura raison, les deux premiers profils sont ceux avec qui sa se passera le mieux, et qui s'adapteront le plus facilement au contexte pro actuel.

Alors pourquoi propose t'on si souvent ces formations aux profils 3 et 4 : Les centres de formations ont un modèle économique un peu bâtard, on va dire hybride pour être positif : ils ont intérêt à former des gens qualifiés et qui seront embauchés derrière pour avoir de bons taux de réussite, mais ils ont aussi intérêt à remplir des cursus, avec des profils financés par Pole Emploi, car un diplôme, au RNCP, c'est dur à obtenir (je sais de quoi je parle) pour un centre de formation, mais c'est aussi dur à garder, et en particulier au niveau du nombre de formés. Le modèle économique incite aussi à remplir les cessions : votre serviteur est payé pareil devant 7 ou 14 personnes.
Quand au Pole Emploi et à ses conseillés, je ne leur jette pas la pierre : ils naviguent à vue, dans des conditions de travail déplorables, avec un nombre de dossiers à écluser totalement irréaliste, et soyons clair, ils ne comprennent pas plus nos métiers que votre oncle qui vous demandera tous les ans c'est quoi déjà ce que vous faites c'est de l'informatique c'est ça ? justement la box imprime plus ...
L'actuelle réforme de la formation professionnelle ne va pas arranger ça, pas plus que le discours gouvernemental qui ne jure que par "entrepreneuriat", l'uberisation de tout, de n'importe quoi et de la mère à Yamo, le label FrenchTech, les startups fantaisistes.

Il y a des exceptions : des gens pour qui une formation graphique et web a été profitable alors qu'ils étaient pas du tout là dedans à la base. Mais ce sont ... des exceptions.
A ça s'ajoute effectivement que pour bien faire nos métiers, il faut au minimum les connaitre, que pour les connaitre il faut être dedans, avoir une culture générale, pas que visuelle, pas que web, pas que com. Qu'il faut aussi de plus en plus se coltiner au marketing, au webmarketing, au SEO, aux social média, je sais c'est salissant, mais sauf à trouver vraiment en agence de niche, le taff aujourd'hui c'est aussi se taper de l'emailing, de la campagne facebook, du display, du jeu concours.
Le graphisme et le webdesign aujourd'hui, à part à la marge, ça ne devrait pas trop faire rêver en fait, et pourtant ça garde ce coté "magique", dans le mauvais sens du terme. Professionnellement, moi qui était du genre gentil en tant que formateur, je deviens de plus en plus exigeant et sélectif, tout simplement pour le plus envoyer des gens au casse pipe avec une perception fausse de la réalité.
Non, il n'y a pas du boulot pour tout le monde dans cette branche.
Il faut soit être hyper souple et curieux et bosseur pour les jeunes profils, soit être hyper qualifié techniquement (je ne m’inquiète pas pour les bons intés), soit si on est plus "senior", être capable de gérer du gros projet, de piloter, de rédiger des cahiers des charges, d'être en frontal avec le client, avec les sous traitants, de savoir parler à des dev, au marketing ... ça n'a rien de facile, ni du truc dans lequel on se lance "en attendant mieux".
Dernière édition par GoulvenBARON le Jeu 3 Mar 2016 16:42, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
GoulvenBARON
Rang 10
 
Messages: 4908
Localisation: Saint Hilaire des Lo

Messagepar Weena » Mar 1 Mar 2016 14:27

Théoriquement, je vois tout à fait ce que je voudrais importer du papier au web, par exemple.


Faut bien comprendre qu'être webdesigner c'est pas faire ce qu'on veut, artistiquement ou dans le contenu, ou la technique, c'est une réponse donnée à un client qui a un besoin. On est loin des études aux Beaux Arts justement. Ce que TU voudrais importer au web c'est une chose, ton futur métier de webdesigner te demandera surtout d'être pertinent dans tes réponses, faire des compromis avec ton client tout en gardant une cohérence dans le contenu et la forme et ça va pas souvent dans le sens de ce que tu veux faire.

Dans l'idée, je fourmille d'idée, et j'ai compris, au travers de stages, deux ou trois trucs primordiaux de composition, comme le travail en "colonnes" par exemple.

Savoir maîtriser indesign, avoir un certain "sens des ambiances", connaître deux ou trois trucs primordiaux de composition ne fera pas de toi un bon graphiste, ou même un graphiste pro tout court. C'est la base même du début d'apprentissage, celle des premières années en école d'arts appliqués, il faut beaucoup plus pour saisir le rôle du graphiste et le maîtriser, moi après 8 ans en tant que graphiste c'est seulement maintenant que je prend un peu plus d'assurance sur certains types de travail.

Donc toi, en 8 mois ça parait très peu probable que cela soit suffisant pour te confronter aux autres graphistes déjà sur le marché depuis un moment. A moins que tu ne sois un surdoué autodidacte, je ne connais pas ton niveau, mais cela reste relativement rare, voire inexistant, et quand bien même, être surdoué n'empêche pas d'avoir des lacunes en technique qui peuvent se faire ressentir dans le travail, il n'y a pas de raison pour qu'un employeur te choisisse toi plutôt qu'un pro du milieu qui a eu une formation adéquate, voir une certaine expérience, et qui s'est déjà confronté au marché.

Cela fait déjà 3 messages qu'on t'a averti sur les risques de la voie que tu veux emprunter, et pourtant tu reviens à chaque fois en mode "nan mais vous avez pas compris je veux faire ça en fait, c'est bon là maintenant c'est mieux, c'est faisable, vous en pensez quoi ?"

Je te suggère de lire ce témoignage d'un mec qui a pris la même voie que toi post379059.html#p379059" rel="nofollow" rel="nofollow" rel="nofollow" rel="nofollow

C'est un marché bouché, hyper concurrentiel, exigeant, peu reconnaissant, qui évolue très vite (les formations sont en général à la bourre de deux ans sur leur contenu) ...À présent à toi de voir, mais ne comptes pas sur nous pour te rassurer si c'est ce que tu cherches ici...
Dernière édition par Weena le Mar 1 Mar 2016 14:36, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Weena
Rang 6
 
Messages: 264
Localisation: PARIS

Messagepar APOKA » Mar 1 Mar 2016 14:28

Anton<bron a écrit:Est ce qu'en huit mois, à votre avis, on peut apprendre assez de code et de techniques pour bien DEBUTER en webdesign?


Bonjour,

Oui pourquoi pas. Après si c'est dans une optique de reconversion professionnelle il va en falloir beaucoup plus que ça car ça ou j'étais bon en dessin au collège c'est à peu près la même chose.

Essaye de te mettre à la place des employeurs. Par exemple je reçois un CV avec niveau débutant, bonne culture artistique, à lu x bouquins et bla bla je met tout de suite à la corbeille. Face aux X candidats, ce n'est pas le genre de profil qui va retenir l'attention.
Avatar de l’utilisateur
APOKA
Rang 8
 
Messages: 960

Code de réduction : CARD5*
OFFRE SPECIALE EXAPRINT
-5€ Epargnez-vous la précipitation de dernière minute, préparez vos cartes de voeux Exa-Bigfoot-5euroscartedevoeux
Découvrir l’offre
Calcul « salaire » freelance
Nouveau simulateur à destination des indépendants
KobOne-calcul-salaire-freelance
Estimez au plus juste votre seuil de rentabilité et taux journalier moyen.
Faire une simulation