Close
J'ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
J'en crée un :
M’enregistrer
ou
Je me connecte avec :
Découvrez le nouveau guide PAO d’Exaprint
Forum des créatifs professionnels freelance & salariés

Quel statut pour un SOUND DESIGNER ?

Quel statut pour un SOUND DESIGNER ?

Messagepar KRSTF » Lun 25 Mar 2013 11:24

Bonjour,
J'aimerais poser une question aux spécialistes des questions juridiques.

Nous produisons du Serious Game en ligne, du jeu vidéo et nous aurions 1 ou 2 intervenants en Sound Design à faire travailler ponctuellement.
Quelle est, à votre avis, la meilleure manière de les faire intervenir ?

1. CDD ?
2. Freelance, auto, MDA ?
3. Intermittent ?
KRSTF
Rang 1
 
Messages: 7

Messagepar Yamo » Lun 25 Mar 2013 14:20

Bonjour,

Intermittent non. Pour le reste, salarié ou freelance c'est vraiment une question comptable à trancher au regard de vos besoins, votre fiscalité et votre trésorerie, il n'y a pas de réponse toute faite à ce genre de question.

Qu'en dit le comptable de ta société ?
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17578
Localisation: TOULOUSE

Messagepar KRSTF » Lun 25 Mar 2013 15:03

Merci pour ta réponse YAMO.

C'est particulier, la question de la trésorerie se pose dans le choix de la formule, mais ça n'est pas l'essentiel.
Les questions que nous nous posons sont d'ordre purement "juridique".
En effet, les deux personnes que nous avons retenues sont incapables de nous dire avec précision s'ils peuvent travailler pour nous en qualité d'intermittent, stagiaire, free, prof. libérale etc...

C'est pourquoi je posais la question.
Est-ce qu'un intermittent peut intervenir dans une production vidéo-ludique ? pas sûr.
En suite, se pose la question de la propriété des logiciels utilisés (détail qui a son importance).
D'autant qu'il faudra certainement acheter une licence pour les moteurs son.

On aimerait bien tirer ça au clair rapidement, budgéter au mieux... et surtout, rester dans la légalité.
C'est pour ça que je suis venu voir sur kob
:D

Pour l'instant, dans le doute, je ne vois qu'un CDD étalé (temps partiel, 30 h/mois étalé sur 12 mois)... on lui donne un statut quasi freelance, dans le cas où il soit à la MDA.

Qu'est-ce que tu en penses ?
KRSTF
Rang 1
 
Messages: 7

Messagepar Yamo » Lun 25 Mar 2013 15:49

Les questions que nous nous posons sont d'ordre purement "juridique".
En effet, les deux personnes que nous avons retenues sont incapables de nous dire avec précision s'ils peuvent travailler pour nous en qualité d'intermittent, stagiaire, free, prof. libérale etc...


Désolé mais je ne ne te suis vraiment pas.
Ce n'est pas un problème "juridique", le juridique découle du besoin, pas l'inverse.
Un mec sait sous quel mode il veut travailler, et de là découle sa forme juridique. De la même façon une entreprise sait à quel type de main d'oeuvre elle veut recourir, et de là dépend sa recherche.

Dans le détail :
1. Si un mec a un statut indépendant (siret+caisse sociale, que ce soit AE, Urssaf, MDA ou autre), alors il le sait, c'est un freelance qui a décidé de l'être et cherche des missions freelance. S'il n'a pas ce statut alors il cherche du taf en salarié, y'a pas 10 solutions.
2.De votre côté embaucher un salarié, recourir à un prestataire ou prendre un stagiaire, ce sont des solutions qui n'ont rien à voir l'une avec l'autre, pour des besoins complètement différents eux aussi. Alors quels sont vos besoins, pour commencer ? Est-ce que c'est clair à votre niveau déjà ?

Est-ce qu'un intermittent peut intervenir dans une production vidéo-ludique ? pas sûr.
En suite, se pose la question de la propriété des logiciels utilisés (détail qui a son importance).
D'autant qu'il faudra certainement acheter une licence pour les moteurs son.


Là vous mélangez carrément tout. Si vous embauchez quelqu'un évidemment faut lui fournir les logiciels. Si c'est un indépendant c'est les siens, mais évidemment c'est pas le même tarif.
On aimerait bien tirer ça au clair rapidement,


Il faudrait en effet, mais là c'est difficile de vous aider car on est dans le flou le plus total à tous les niveaux.
On ne peut pas savoir à votre place si vous devez embaucher ou sous-traiter, ni savoir à la place des gars que vous avez vus s'ils doivent exercer en freelance ou en salarié (c'est un choix de vie en fait, c'est pas une décision qu'on prend à l'improviste sur un conseil de forum).
Pour l'instant, dans le doute, je ne vois qu'un CDD étalé (temps partiel, 30 h/mois étalé sur 12 mois)... on lui donne un statut quasi freelance, dans le cas où il soit à la MDA.


Mais qu'est-ce que tu racontes... Y'a pas de "quasi-freelance" ni de quasi-salarié. C'est l'un ou l'autre et t'as pas intérêt à mélanger si tu veux pas te retrouver en situation de salariat dissimulé. Et s'il est salarié alors la MDA n'est pas concernée...

Désolé je voudrais bien t'aider mais là tes questions me laissent perplexe, on dirait qu'il manque toutes les bases normales d'une réflexion de ce type, de votre côté comme de l'autre.
C'est qui "vous" pour commencer ? Une SARL ? Autre chose ? Vous avez un comptable ?
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17578
Localisation: TOULOUSE

Messagepar KRSTF » Lun 25 Mar 2013 17:18

Re.

Je m'exprime mal.
Quand je te dis juridique, ça n'est peut-être pas le mot approprié.
Bref.
De toute façon, j'a eu ma réponse. On ne peut pas travailler avec des intermittents sur cette prod.

Maintenant, pour reprendre les réponses dans l'ordre inverse, histoire de varier.

Nous somme une SA.
Nous avons un comptable et même plusieurs comptables ! on a même un comité de surveillance.

Quand je te dis "quasi-freeeeelance", c'est une façon de parler. Bien entendu, sur son contrat, il ne sera pas écrit : "quasi-salarié" ou "quasi-freelance", ha ha.
C'est juste pour dire qu'il aura pas mal de temps libre, s'il est indé et qu'il cotise à la MDA.
Je parlais de la MDA, parce que j'ai été successivement à l'URSSAF, puis à la MDA et, avec la seconde, j'ai pu cumuler mon taf d'indé et mon CDI.

Je ne demandais pas un conseil sur une future embauche, je voulais simplement savoir si on pouvait faire travailler des intermittents.
Parce que l'un deux a encore le statut d'intermittent et n'est pas disposé à le lâcher.
Et l'autre, ancien CDI chez ubisoft, se pose la question de l'intermittence.

Tout est, par conséquent, très clair à notre niveau. Si on bosse avec des free, on connait les avantages mais aussi les inconvénients.
Les intermittents, en revanche, ça n'était pas clair.

"Si vous embauchez quelqu'un évidemment faut lui fournir les logiciels. Si c'est un indépendant c'est les siens, mais évidemment c'est pas le même tarif".
Bé oui…
C'était pour dire qu'i y avait beaucoup de choses à prendre en compte… notamment le prix des logiciels. C'est tout.

En tout cas, merci pour tout.
KRSTF
Rang 1
 
Messages: 7

Messagepar Yamo » Lun 25 Mar 2013 17:36

Bon ben si c'est clair pour toi tant mieux, par contre je te confirme que tes questions étaient vraiment dures à comprendre.

Sinon pour préciser ma pensée sur le sujet qui semblait le plus t'importer : selon moi, non les intermittents n'ont strictement rien à foutre dans l'industrie du jeu vidéo.

Il y en a (comme dans l'animation, ou ailleurs) qui ne seront pas de cette avis - et me l'ont déjà fait savoir - mais je n'en démordrai pas. Les intermittents ont un régime crée pour le mode particulier de financement du monde du spectacle vivant et toute exploitation de ce statut dans les milieux de l'audiovisuel me semble totalement abusive (et donne bel et bien lieu à tous les abus) et mènera probablement tôt ou tard à sa disparition.

Donc si la question c'est "est-ce qu'on peut le faire ?", je te répondrais oui, on "peut", comme on peut toujours pousser les murs et faire des compromis avec ce qui est juste. Mais si la question c'est "est-ce qu'on doit le faire ?", je te réponds effectivement non, en aucun cas.
Avatar de l’utilisateur
Yamo
Modérateur
 
Messages: 17578
Localisation: TOULOUSE

Messagepar KRSTF » Lun 25 Mar 2013 18:08

Je suis entièrement d'accord avec toi.
On m'a demandé de chercher du côté des intermittents, j'ai donc cherché du côté des intermittents.

Je sais que certains, dont un GROS arrivent à contourner les difficultés, par un montage habile, en faisant passer leur production pour une prod musicale ou cinématographique.

Mais je partage ton point de vue, les intermittents du spectacle doivent rester dans le spectacle. Rien à voir avec l'industrie vidéoludique.

Merci.
KRSTF
Rang 1
 
Messages: 7

Messagepar KRSTF » Lun 25 Mar 2013 18:09

Et mes questions, en les relisant, sont effectivement rudes à comprendre.
KRSTF
Rang 1
 
Messages: 7

Code de réduction : CARD5*
OFFRE SPECIALE EXAPRINT
-5€ Epargnez-vous la précipitation de dernière minute, préparez vos cartes de voeux Exa-Bigfoot-5euroscartedevoeux
Découvrir l’offre
Calcul « salaire » freelance
Nouveau simulateur à destination des indépendants
KobOne-calcul-salaire-freelance
Estimez au plus juste votre seuil de rentabilité et taux journalier moyen.
Faire une simulation